Frog Magazine
nº 12, été 2013 - par Thomas Bizien

« Stimulo ! à I'oreille de mon amie. Sortis du Palais l'instant d'après, nous courrions vers la Fondation Ricard, où une demie heure plus tard, une performance de Julie Béna et d'Antonio Contador aller être donnée. Sans souci de cohérence, une excitation juvénile nous permit d'échanger plus librement, nos phrases fusant vers une jarre commune. "Vouloir rendre trop visible une institution qui a pour enjeux de montrer l'art en train de se faire est une pratique dangereuse" dégaine tout d'abord mon amie, comme si un autre parlait à travers sa bouche. Avant que je ne réponde : "Le Palais de Tokyo peut inviter les Guignols de I'info pour animer sa Nuit Blanche, cool... Mais qu'il encastre I'art qu'il se propose de montrer dans les recoins et les sous-sols... Histoire de laisser les espaces les plus lumineux aux évènements grands publics... »

Texte ici︎