FINDING MONEY
Wall Paintings (dimensions variées)


Photos : Aurélien Mole

«Depuis 2011, Antonio Contador et Carla Cruz construisent ensemble le projet Finding Money qui commence par le geste simple de ramasser de la monnaie égarée sur le sol. Cette collecte est un prétexte à la discussion entre les deux artistes, l’un vivant à Paris et l’autre à Londres. Elle a été inspirée par le «journal parisien»[1] du réalisateur João César Monteiro dans lequel il décrit son séjour à Paris dans les années 1990 et trébuche quotidiennement sur des pièces dans les rues. Le duo quant à lui rend compte avec l’écriture d’un carnet de bord des lieux traversés, de leurs humeurs et réflexions à travers leurs trouvailles quotidiennes. La monnaie est ensuite détruite et détournée. Hors d’usage, elle acquiert par un remploi poétique une toute autre valeur.

La quête monétaire d’Antonio Contador et de Carla Cruz interroge nos systèmes de consommation, nos rapports au sacré et nos formes de don. Marches, performances, lectures, séminaires et publications, Finding Money est un long processus qui évolue au gré des invitations et des rencontres. (…)»[2]

Finding Money est présenté au Théâtre Brétigny dans le cadre du cycle «L’argent ne fait pas le bonheur». L’exposition se compose de peintures murales et d’une publication. Cette dernière est constituée des photographies d’éléments récoltés ainsi que d’une partie récente encore jamais publiée du journal de bord tenu par les deux artistes. Elle a été réalisée en collaboration avec les graphistes Coline Sunier & Charles Mazé.



[1] Diário parisiense, Ed. &etc, Lisboa, 1999.

[2] Marie Bechetoille. Extrait d'un texte paru à l'occasion de la résidence d'Antonio Contador et Carla Cruz à Lindre-Basse avec le CAC—la synagogue de Delme en 2017.